En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

L’efficacité de la langue poilue de la chauve-souris

Par STEPHANE TCHERTCHIAN, publié le mercredi 11 avril 2018 14:31 - Mis à jour le mercredi 11 avril 2018 14:31

La langue du glossophage de Pallas est recouverte de petits poils qui se dressent et piègent le nectar lorsqu'il la plonge dans une fleur. Des chercheurs viennent de montrer que sa densité de poils est optimale.

Le glossophage de Pallas (Glossophaga soricina), une chauve-souris d’Amérique du Sud, est réputé pour sa langue qu’il peut étirer démesurément afin de s’abreuver du nectar caché au fond de grandes fleurs. Cette langue est en outre recouverte de petits poils, qui joueraient un rôle dans le captage du nectar. Pour évaluer leur efficacité, Alice Nasto, Pierre-Thomas Brun et Anette Hosoi de l’institut de technologie du Massachusetts, ont conçu un matériau qui reproduit la structure de la langue de la chauve-souris.

 

Catégories
  • Articles Divers
  • Articles Lycée